Notre actualité 2000-1 ? (logo)Notre actualité 2000-1 ?

Depuis mai 2010, sur le portail de la prévention active,
© Marque et concept déposés.
Depuis mai 2010, pour vous Association France Prévention prévient dans de très nombreux domaines essentiels, pour ne pas subir.
Informations Solidarité Conseils
Écrivez-nous sur assoc.france.prevention@gmail.com ou au
01 71 20 68 29
Nos articles sont la propriété intellectuelle de leurs auteurs. Ils ne peuvent être ni reproduits, ni traduits et utilisés qu'à titre limité et personnel.
 
 Ici, la prévention est volontaire et c'est vous qui venez la chercher.
-------©
 
 
 
 
 
Prévention et préventions, pas autres choses, que l'on se le dise et redise car se sera préventif !!
 
Chaque jour les pressions, dans de nombreux domaines, se font de plus en plus fortes. Elles sont nombreuses, insidieuses et orchestrées dans un mouvement général. Allons-nous vers une agitation incontrôlable ?
 
L'association n'a pas pour but de s'engager politiquement. Cet article se positionne préventivement. Donc le mot politique se comprend dans le sens de diplomatie, merci de le lire exclusivement dans ce sens.
 
1 - Nos jeunes majeurs sont les plus touchés par le chômage, tous diplômes et qualifications confondues.
On leur demande de rester calmes et souvent ils sont hébergés chez leurs parents ou alimentés ,d'une manière ou d'une autre, par eux.
Leur avenir est compromis sur le plan de leur professionnalisme (acquisition d'expérience), sur leur vie privée (comment peut-on un couple ?) et encore plus lointain, la retraite.
 
2 - La tranche d'âge au-dessus de 25 ans se voient aussi en péril, lors d'un divorce ou d'un licenciement, depuis plus de 20 ou 30 ans, dans le silence du grand bleu médiatique, politicien, voir social.
 
3 - Les cinquantenaires, eux, qu'ils soient seuls ou pas, souvent broyés entre chômage et hébergement de leur progéniture, on leur annonce qu'il faut travailler plus. (sic…)
Cela à pour effet immédiat de les prendre pour des banquiers et de leur faire sortir le reste de leurs économies, sans penser au lendemain.
 
4 - N'abordons pas la longue liste où tous les marchés économiques sont cassés à la baisse, pour vendre et cassés à la hausse, pour acheter…
- Comment rester calme ? (Ce que l'on nous impose…)
 
- Comment assurer la relève de bébés ? (Par la prime à la casse ?)
 
- Comment relancer la machine économique immédiate et lointaine ? (par la guerre fratricide ?)
 
- Comment assurer son avenir, après parents ? (sous les tentes montées et démontées)
 
- Les cinquantenaires auront-ils le droit de vieillir ? (Cool, la nvle qualif : "travailleur pauvre" !)
 
Juste un constat, bien stupide : la fin ou la faim arrivent-elles ?
Nous demande-t-on une casse collective ou encoreune élimination des patraques ?
S'il vous plait,dites-nous tout simplement où est l'erreurdans l'énoncé ci-dessus ou dans les dispositions mondiales ?
 
Et surtout : quel est le programme,bien concret, réalisable ?
 
Vos réponses apaisantes arriveront, sans aucun doute, par les moyens de communications si pratiqués.
Moi, j'y crois et j'y travaille aussi !
 
Merci par avance.
Sylvie BRIERE Présidente 
 
 

Cet article est rédigé pour ce qu'il est et ne prétend pas à l'absolue connaissance.