Aujourd’hui (récit)

Enfin, cette histoire a été écrite il y a 20 ans, pour le site de la biodiversité préventive et associative.

 

© Marque et concept déposés.

Informations Solidarité Conseils
Écrivez-nous sur assoc.france.prevention chez gmail.com ou par courrier 
25 rue de Ponthieu 78008 PARIS
Tous nos articles sont la propriété intellectuelle de Association France Prévention et de leurs auteurs.

-------

 

Prévention par tentative de divertissement


Aujourd'hui

Récit

Quelque part dans le monde moderne et actif d'une grande cité, un couple se débat avec ses déplaisirs et allégresses existentiels.

Paul et Sophie s'affairent chaque matin. Chaque chose doit être impérativement à sa place. Des pantoufles à la cafetière, des clés au manteau, sans cela un drame familial se joue en peu de temps, uniquement pour un objet déplacé ou introuvable. Chaque seconde s'égrène à un rythme accéléré.

Les enfants sont déposés respectivement dans leur lieu de garde et les parents foncent vers leurs occupations.

Paul travail plutôt le soir et Sophie dans la journée. Ils s'occupent des petits sans un mouvement de relais permanent.

Ils sont seuls face à leurs responsabilités car leurs familles ont renié leur mariage. L'aide extérieure se fait donc rare.

Lorsque la maladie atteint la famille, Sophie et Paul se relèvent auprès des enfants. Il n'est pas question d'entraver leurs activités professionnelles pour leurs propres maux, ils résistent.

Les jeunes parents ne partent pas en vacances ensemble, depuis quelques années, car les petits ne s'adaptent pas au centre de vacances. Les adultes sacrifient provisoirement leur couple pour permettre aux enfants de vivre pleinement les moments privilégiés de leur jeunesse.

Inlassablement, ils protègent leurs bambins et ne se questionnent pas sur la raison d'être de ce "sacrifice". Leur joie se place dans la famille, ils ont choisi cette destinée plutôt qu'une autre et s'en portent bien.

D'ailleurs, ils estiment en apprendre beaucoup sur les qualités de comportements et de sentiments. Ils ressentent une quiétude bien particulière, récompense de leurs efforts et fatigues.

Paul admire Sophie qui souvent se lève la nuit pour dorloter un enfant chagriné par un mauvais rêve ou une otite.

Sophie regarde Paul se débattre comme un lion face aux adversités administratives ou aux conquêtes de nouveaux territoires familiaux. Ils s'accordent sur leurs rôles et les trouvent complémentaires sans rigidités particulières. Chacun se sent polyvalent et peut remplacer l'autre lorsque cela s'avère nécessaire.

Les enfants s'épanouissent dans le respect du travail que fournissent leurs parents et progressivement, ils intègrent les tâches à travers leurs bons résultats scolaires et leur obéissance.

Parfois, une grosse colère secoue la famille car les tempéraments s'affrontent mais jamais personne ne franchit la frontière de la dégradation. Tous ont un amour partagé suffisamment fort pour négocier et pardonner.

A leur tour, les enfants deviendront grands et créeront une famille sur des bases archaïques et modernes tout à la fois.

Les cycles s'orchestrent dans l'histoire humaine comme la nature, après la pluie vient inévitablement le beau temps.

Cette constatation inexorable conforte les esprits confiants.

Après le beau temps vient la pluie, cet adage exerce les esprits chagrins.


Sylvie BRIERE
Extrait de « Lumière sur la vie »
Tous droits réservés article L.111-1 et L.123-1

 
 
 
Cet article est rédigé pour ce qu'il est et ne prétend pas à l'absolue connaissance.