Ce qui est tout près

Depuis mai 2010, sur le site de la prévention active.

© Marque et concept déposés.
Depuis mai 2010, pour vous Association France Prévention prévient dans de très nombreux domaines essentiels, pour ne pas subir.
Informations Solidarité Conseils
Écrivez-nous sur assoc.france.prevention chez gmail.com ou au
01 71 20 68 29
Nos articles sont la propriété intellectuelle de leurs auteurs. Ils ne peuvent être ni reproduits, ni traduits et utilisés qu'à titre limité et personnel.
 
 Ici, la prévention est volontaire et c'est vous qui venez la chercher.
-------©

 

 

Prévention par le repos :

Certains y verront une détente,

 

d'autres, une provocation,

 

ou un stress à la solitude

 

moi, j'y vois un don

 

et un privilège de pouvoir en profiter.

 
 
Son acquisition est aussi un éclatement de la lutte des classes,
 
 
 
du sexisme, des droits à vivre sa vie comme on tente de l'entendre,

 
 
d'être libre de penser en religion et idées sans nocivité
 
 
 
 
et enfin de briser les liens de naissance tout en les retrouvant.
 
Ceux qui ont peur de leur ombre ou qui se façonnent par des histoires à effrayer,
 
 
 
 
 
 
osez entendre les chants d'oiseaux au réveil sans croire que c'est un fléau,
 
osez voir la nature gentiment domptée,
 
osez rencontrer les animaux tels qu'ils sont,
 
osez vivre le froid et la chaleur ou la pluie, en direct,
 
marchez à un rythme humain
 
et peut-être votre vie sur cette terre sera apprivoisée.
 
 

Pour les habitués de cette nature, lâchez les idées de destructions qu'elle semble imposer car il n'y a que cycles et perfectionnements.
Cela évitera les sourdes vengeances par la recherche de dominer l'indomptable.

L'entrée dans la ville avec ses bruits et fureurs, ses odeurs, n'est pas plus ou moins mais juste différent ; idem pour la campagne, la mer et la montagne. Même si il y a constructions humaines, tout est relié à une seule base : la nature.

J'ai tenté aussi de penser que la terre m'appartenait et qu'il n'y avait qu'un arbre, qu'une fleur mais, ça, c'était "quand j'étais petite". Après, j'ai compris que l'on naissait là où l'on naissait et que l'on avait tel aspect ou tel sexe, que cela était immuable. On pouvait y apporter des améliorations, mais plus, était toujours difficile et parfois dangereux.
J'ai tenté de ne pas vieillir, là aussi : échec. Pourtant, je suis résignée face à cela, ce n'est pas moi qui décide, l'évidence est là. Par contre, j'ai un secret : je continue d'apprendre.

Merci la nature.
 
 
 
Tous droits réservés article L.111-1 et L.123-1
Sylvie BRIERE
 
 
 
Nous agissons dans la prévention et non dans l'urgence. 
Cet article est rédigé pour ce qu'il est et ne prétend pas à l'absolue connaissance.