Communiqué 2014

Association France Prévention,
site de la biodiversité préventive et associative.
© Marque et concept déposés.

Écrivez-nous sur assoc.france.prevention chez gmail.com ou

06 47 89 64 49

 

 

Tous nos articles sont la propriété intellectuelle de Association France Prévention et de leurs auteurs.
Ici, la prévention est volontaire et c'est vous qui venez la chercher. ♦
------©
 
 

Logique ou pas logique ?


Lorsque vous avez frappez à toutes les portes, durant des années et que vous ne trouvez toujours pas.

Lorsque d'un côté, on vous dit : "tu es formidable" et de l'autre : "Il faudrait que…"

Après une sieste sur un bord de route, vous vous dites : "J'ai lu dans les journaux, j'ai entendu à la radio, mon copain a dit, j'ai regardé sur Internet…" . Dans un dernier sursaut de courage, vous vous dites : "je vais quand même demander".

Oui, je demande à la structure decissionnaire de mettre tous les moyens connus et dans les "clous", pour que le travail tombe dans l'assiette de la France.

Pourquoi ?

Cela coûte moins cher que de passer par les liquidations judiciaires, les commissions de surendettement, les tribunaux administratifs, le pôle emploi et le rsa, les allocations en tous genres, les subventions de cantines et autres, mais aussi le médecin et les médicaments, les assistantes sociales et la police, les voitures cassées et les maisons brûlées…

Et la haine, cette implacable haine du pauvre, du riche, du chômeur, de la femme ou du jeune et ainsi de suite.

Qui connaît un autre moyen honnête que le travail pour être dans d'une société bien portante ?

29 décembre 2014

Logique ou pas logique LolL

------

 

Logique ou pas logique ?


1 -"On accepte" de payer plein pot les taxes et le montant de la bouteille qui mange la santé et les contributions sociales.

2 - "On n'accepte pas" de devoir payer ces mêmes contributions…

Sur cette base, "on" pourrait dire aussi : "je ne suis jamais malade donc je paie qu'au pourcentage de mes soins"…

Et "on" peut aussi dire : "cela fait quarante ans que je cotise, alors le petit jeune, c'est son tour…"


Puis après une bonne écharpée verbale de quelques mois sans résultat, on prend les fourches, en chantant : " c'est de ta faute" !

Dans l'expression "sécurité sociale", il y a sécurité et sociale…

Voyons voir quel nouveau dictionnaire faut-il consulter le R… ou le L… à moins que l'on ne demande à l'académie des Lettres ou des Sciences ou bien que l'on rattrape un Furetière….

En attendant l'épidémie de gastro atteint son pic et cette année, ce pic est moins un pic que d'habitude.

Par contre question mal de tête, Chapeau !!

 

 :)

29 décembre 2014

--------
 

Communiqué : "Le temps des belles polémiques"
 En haut, en bas, en transversal, au milieu… Pendant ce temps-là, le boulot ne se fait pas. J'ai fait, j'ai dit, je voudrais mais je ne peux pas ! Et voilà, ce n'est pas moi, c'est l'autre… Et voilà, et voilà, concurrence, coups bas, diffamations et machin et truc…Mais l'essentiel, le fondamental ne se fait toujours pas…
C'est quoi au fait l'essentiel ?
Du boulot pour tout le monde,
à manger pour tout le monde,
de la chaleur pour tout le monde,
de l'AMOUOURR pour tout le monde,
Ben oui, 36 années de cotisations pour les Allocations Familiales, ce n'est que pour ça !
Bises associatives.

9 novembre 2014.
---------------©
 
 
Chers Amis et Amies,

Être une association ou une TPE, PME en SARL, URL, SAS, SASU ou auto entreprise ne concerne que le mode fiscal et juridique de la déclaration de l'activité.
On demande à chacune de ces structures d'avoir les compétences liées à leur activité.
Un restaurateur peut se déclarer en SASU et être incompétent. Un autre restaurateur se déclarera en SARL et sera compétent mais ils pourront AUSSI être tous les deux auto-entrepreneurs.
Bonne journée dominicale.

Sylvie BRIERE 2 novembre 2014.
-----------

Bonjour Voisins, Voisines,

Nous sommes à l'orée du week-end.
Recette pour sa réussite :
REPOS
et
même pour ceux qui "ne travaillent pas"
mais qui se replongent dans les études
font des travaux pour leur habitat
vont aider les autres
s'occupent des petits enfants
préparent la cuisine de la semaine
vont voir les grands parents pour leur faire leur ménage
…/…
REPOS
déterminée.

02.10.14
_____________
 
Communiqué :


Mon commentaire : les structures comme les partis politiques, les syndicats, les associations et plus étendues, les partenaires sociaux et aussi les mairies, les services publics, les services de santé et autres bases d'accueil du citoyen, sont et doivent rester des liens sociaux de rencontre et de solutions.

Il est primordial en temps de crise de nous poser sur nos acquis et d'en faire le meilleur rendement pour la communauté locale, départementale, régionale et nationale…
Voilà une "pyramide" inévitable si l'on veut que nos chômeurs ne soient ni à la rue, ni acculés à l'endettement sur plusieurs générations.

Bonne journée à tous et toutes.

Sylvie BRIERE. 30 août 2014.

--------------------
 
 
Y a-t-il des TRIPS (ou une défonce ?) dans l'avion ?

Perso, je me branche sur un quotidien récurent et presque terrifiant, alors la rentrée chaude, je la vois plutôt glaciale…

Quand à Bleu Marine qui tourne en boucle depuis 20 ans sur les mêmes redondances atrophiées et qui parlent pour la majorité des français alors qu'elle ne représente que 25% sur une élection plus ou moins protestataire…

Il y a du virtuel, du fantasme ou de l'orgueil dans tout cela mais pas de "contre pouvoir productif" ou de "soutien productif et fondateur" pour une France, génératrice de présent et d'avenir POSSIBLES.

Je reprends un mot : "Faisons une société des capables".
Je rajoute : et de l'honneur d'avoir bien fait !!

Amitiés.


Sylvie BRIERE.
25 aout 2014.
_______©
 
 
Bien complexe ce monde moderne et ce qui en ressort est qu'au quotidien, on ne sait plus qu'elle direction prendre pour ne pas atrophier la vie de quelqu'un d'autre.
Le dépouillement est bien, mais le mensonge du dépouillement est-il dedans (sic, Cahuzac).
Le doute est la clé de voûte de notre mentalité mondiale…Doute, suspicion et peur… Cocktail de la haine présente et future ?
Revenons au raisonnable, au possible en achetant chez notre voisin de palier le boulanger et la couturière mais aussi en donnant nos sous à un banquier qui fait son beurre pas du fric. Il ne s'agit pas d'une utopie mais bien d'une reconstruction et tout le monde, même les très gros monstres y trouveront leur modération, mère de toutes les sûretés.
L'enfer est pavé de bonnes intentions,
le paradis est pavé d'intentions.
…/…
En clair, calmons le jeu… pour tous !

Bonne journée.
Sylvie BRIERE
16 aout 2014.
_________©
 
 
Bonjour Voisins, Voisines,

Bien qu'en vacances, je vous écris cette bafouille matinale :
Gaza a trouvé "sa" solution mais près de 2000 morts sont à déplorer.
L'avion crashé au Mali a été une très grosse épreuve pour toutes les familles endeuillées.
La Libye s'enflamme.
La Syrie s'enflamme.
L'Amérique de Sud ne va pas mieux.
L'Afrique subit ses guerres et Ebola…/…
Croyez-vous raisonnable que Septembre, en France, soit sous le jonc d'une fronde ?
L'unité, la cohésion, la solidarité, l'entraide nationale de notre France ne sont pas des mots vains, ni à détourner.
Je ne vous l'autorise pas, même si cela vous dérange !
Sauf erreur, si peu est abimé chez nous.
Pour repartir, il suffit de poser, placer, instruire nos forces dans le bon sens, celui de la construction pour l'Avenir.
Nous devons le faire car nos enfants ne demandent aucune guerre fratricide avec leurs copains d'enfance.
Aucune.
Bon été qu'il pleuve ou pas
Et merci à ceux qui sont au boulot,
merci pour nous qui voudrions y être !

Amitiés.
Sylvie BRIERE
06 août 2014
__________
 
 
Bonsoir Voisins, voisines,

Cela fait des années que je retourne un sujet qui m'escagace !
Celui de la courtoisie avant d'être celui de la politesse.
Dans la vie publique comme privative et même privée, si l'on s'adresse à l'autre comme un malpropre, il n'y a qu'une idée qui lui vient en tête :
"il m'insulte".
Pour insulter quelqu'un, il faut lui en vouloir gravement ou encore être peu courtois.
Pourtant, lorsqu'on en veut à quelqu'un publiquement, on peut lui dire : NON, je n'aime pas… Non,, je ne veux pas… Ou alors on est en guerre !
Et depuis des années, on s'insulte volontiers en haut comme en bas… par tous les moyens.
Donc sommes-nous en guerre ?
Est-ce une notion d'évolution positive et constructive que l'on me mettra en commentaire ?
Quand ma maison est mal rangée, l'idée du rangement ou de la couleur de la nappe est la mienne. Mais si c'est sale, l'impression sera celle de tout le monde ou presque…

27 juillet 2014
____
 
 
Voisins, Voisines,

Comment ne pas être saturée des bruits que nous faisons sur la terre ?
Entendez vous le chant des oiseaux, le matin ?
 ! bien ! Même à la campagne, les oiseaux de l'été se taisent.
Pourtant, ils sont la raison de notre Mère Nature…

Qu'avons-nous fait ?


Sylvie Michèle Briere 26 juillet 2014.
-------
 
Quand mon père s’énervait après son patron (oui, ça arrivait), il entrait dans le bureau, demandait et finissait souvent par un : Merde, alors !
Le parton se levait, lui disait de prendre la porte. Ce que mon père faisait en la claquant.
Le lendemain, le même patron allait voir mon père en le prenant par l'épaule et annonçait : "Bon si tu nous disais ce qui ne va pas ? Mais tu n'exagères pas !"
Pas besoin de psy, ni d’antidépresseurs, parfois un coup de main par les syndicats et le menuisier (la porte), le boulot était.
Lorsque le patron a vu plus grand et qu'il s'est fait racheter, il y a eu le sas, le filtrage du "Merde" et de la porte claquée !!
Aïe ! la sécu !

23 juin 2014
-----------------©
 
Expression du jour :
Savez-vous pourquoi il n'y aura réellement pas de reprise en France avant des lustres ?
Juste parce que si vous interrogez les jeunes séniors, ils vous diront tous ou presque qu'à chacune de leur recherche d'emploi ou lors de tentative d'ouverture, on leur répond : "mais ce que vous faites n'est que pour vous ?"
Il me semble que la recherche de solutions viables pour vivre commence par soi et sa famille, effectivement. Il semble aussi, que cela soit "normal".
Le jugement qui consiste à ajouter que si vous avez une idée originale, c'est juste du pipeau pour vous en sortir est… Chacun aura son idée…
Mais aussi, beaucoup de famille veulent vendre leurs biens immobiliers et il n'y a aucune issue. Vendre pour acheter plus petit n'est pas possible.
Donc pas d'emploi et pas de négociation pour quelques liquidités, cela conduit sur un gel de tout pour un temps très long.
L'afflux des chômeurs endettent l'état. Le non retour à l'emploi endette les particuliers et le rsa (totalement insuffisant pour vivre) conduit encore à l'endettement.
Si l'on qualifie le chômeur d'incapable, il y a plusieurs solutions qui arrivent. Il se suicide, il tue sa famille ou la martyrise, il vole, il travaille presque gratuitement, il fait la révolution…
Conclusion : entamez une reprise est le seul débouché valable et il devra se faire pour réussir, de toutes façons. Évitons donc que le dernier paragraphe s'accomplisse, c'est plus court et plus malin.

Bon week-end.
30 mai 2014
----------@
 
 
Les crises de confiance sont insupportables à vivre et inadmissibles lorsqu'elles spolient et maltraites mais y a-t-il sur terre un seul humain qui ne soit pas traversé par de graves perturbations et remises en questions ? Alors lorsqu'il s'agit d'un groupe, les effets sont lourds mais le processus reste identique. On fait au moins pire !
Ce qui n'est pas acceptable se sont les malversations qui engagent la vie des autres, ceux qui ne sont pas acteurs. Pourquoi ? Parce qu'ils ont placé leur engagement. Alors, chacun doit prendre ces responsabilités pour prouver que dans une démocratie, la justice est victorieuse.

29 mai 2014
______
 
Deuxième prise de position :

Ici à Association France Prévention
, nous sommes soutenus depuis le début que par notre travail de fourmi. Plusieurs heures par jour et si peu de contribution financière.
Désolée de l'écrire mais "les gens" préfèrent le clinquant, le vent, l'amusement… Et l'essentiel, le vital se trouvent reléguer… où ?

Alors depuis 2010, nous avons des supporters assidus qui croient en nous et qui se relaient. Mais ils sont si peu nombreux que l'on aurait pu abandonner mille fois…
Oui, nous aurions pu.

Sommes-nous masochistes ? Non, notre espoir est qu'un jour, le déclic revienne.
Celui qui évitera à la France de marcher sur la tête.

A ce jour, on est mal parti.
Les uns veulent tout démonter et les autres baissent les bras.
Ils ont tous leurs raisons. Sont-elles valables ? La question n'est pas là sans quoi la guerre civile arrive.

La seule solution est comme lors d'une inondation : relever ses manches, mettre les pieds dans l'eau et nettoyer, nettoyer, assainir, assainir !!
Vraiment comme dans une inondation, en faisant un tri juste sans couac.


Sylvie BRIERE.
27 mai 2014.

______
 
Prise de position :
sans structure aucune maison, aucun pays ne peuvent prétendre être démocratiques.
Le juste milieu est et sera toujours difficile à obtenir. L'équilibre des besoins et l'apport des ressources resteront une savante équation dont les solutions s'ancrent par le bon sens et l'humanisme.
La vigilance est celle qui démonte le travail laborieux, si elle n'est pas appliquée avec persévérance, intégrité et un minimum de ressenti pour ceux qui ont fourni la tâche.
La vigilance donc, accède à l'équilibre. Pour cela, l'honnêteté se place en son centre, son cœur et est sa force.
Il semble que toute la question se pose à cet endroit, encore et encore… Le respect de la vie de l'autre !!

Ici, tout le monde est concerné. Tout le monde et si en France, on peut l'écrire sans en avoir de cuisantes sanctions, cela signifie que nous avons le début de nos solutions.

Bonne journée.


Sylvie BRIERE.
27 mai 2014.
_____©
 
Sur le terrain du quotidien, les discours, les discours ne servent à rien car les tensions et la désorganisation sont le centre de la vie de français.
"Ça va péter" n'est qu'un encouragement à ce que cela soit.
"Unissons nos forces profondes et positives"
est le véritable Espoir Vivant que l'on veut entendre et expérimenter.

Sylvie BRIERE
13 mai 2014
_______
 
Tester et totalement approuvé :
Lorsque l'on dit à son compagnon/compagne qu'il est nul. Qu'on le lui redit sous toutes les formes, à toutes les sauces et du matin jusqu’au soir en passant par la nuit, il pense qu'il est nul. Alors il teste ailleurs ou part totalement ou subit et pleure qu'il est nul.
Lorsque l'on dit partout que le civisme est perdu, que abstentionnisme est au top niveau et que plus personne ne croit en rien… Pas de problème pour que tout le monde le croit et le fasse.
Voilà !
4 mai 2014.
 
Définition :
Urgence : sauter dans l'ambulance en marche pour sauver un individu du suicide (encore possible de faire quelque chose).
Non urgence : recenser combien de contacts sexuels ont été contaminés par une maladie dès le premier rapport.
Déjà fait donc malheureusement trop tard (malgré les campagnes préventives).
 
4 mars 2014.
-------------
 
Sixième prise de position :
La faille quand elle est ouverte peut devenir un gouffre. Nous n'arrêtons pas de le faire les uns comme les autres. C'est uniquement vers le CENTRE (de l'intention et de gravité), le CŒUR que l'on peut avancer.
Je m'explique :
si l'on veut considérer les soucis qu'occasionne la vie, ce sont les mêmes pour tous ou presque : se nourrir, dormir, se soigner et s'instruire. Les divergences proviennent des méthodes, pas du fond des besoins.
Rassemblons nos divergences pour en refaire des différences puis travaillons dans cette multiplicité.
C'est une prévention.

Sylvie BRIERE.
27 avril 2014.
_______

Bonjour à tous et toutes,

Ici, nous sommes dans la prévention.
Si votre programme politique et électoral porte en lui des points de prévention, vous pouvez les poster.

Prévention = rapprochement entre les citoyens et citoyennes,
protection de nos petits et moins petits,
acceptation de l'autre (sauf les détournés qui ont la haine),

Prévention par la représentation de métiers comme celui de pompier, policier, gendarme, médecin, infirmier…

Prévention par ceux qui instruisent,
Par les bénévoles (gratuits, oui gratuits)qui s'engagent pour vous…

PROTÉGER, pas autre chose.

Les politiciens sont bien venus chez Association France
Association France Prevention
, sous cette étiquette, pas une autre.

La France a des droits établis comme la liberté d'expression,
il n'est donc pas interdit de faire de la Prévention.

Merci à toutes les associations et aux particuliers qui nous suivent.
Vous citer serait long.

Malgré tout, vous avez été 33 500 à nous lire, en deux années.

Merci.

 Sylvie BRIERE et son bureau (Mehdi, Chloé, Jean-Luc et Anne-Marie).
25 février 2014.
 
--------
 
La prise de position de ce jour est qu'il est à peine pensable, à peine acceptable que des populations soient sous l'emprise de tortures permanentes durant des mois.
Nos pensées vont pour les Syriens, les Libanais, les Ukrainiens, les Égyptiens, les Tunisiens, les Somaliens, les Indonésiens…
Et combien de pays oubliés ?

Comment voulez vous que nos jeunes en constructions d'émotions soient blindés à cela ?
Non, heureux qu'ils ne puissent pas, sans cela leur jeunesse serait définitivement volée !
12 février 2014

 
---------©
 
 
14 janvier 2014 :
 Notre prochaine Assemblée Générale se tiendra aux alentours de mai ou de juin. Nous savons déjà qu'un nouveau membre souhaite nous rejoindre.
 Nos Conseils d'Administrations sont au nombre de deux, annuels car notre mode de fonctionnement, nous autorise complètement à le faire.
 
 Comme nous en avons pris l'habitude, nous ferons les publications officielles qui concernent nos finances, la composition du bureau et nos décisions au fur et à mesure des changements importants.
Ce qu'il faut retenir : les bénévoles et les membres du bureau, les adhérents sont tous dispersés en France et dans quelques pays voisins.
Des courageux ont rédigé des articles sur le site, nous vous invitons à en faire autant en appliquant les consignes inscrites dans le règlement intérieur.
Si vous souhaitez plus de précisions, écrivez-nous par voie postale ou courriel ou joignez-nous le mercredi après-midi, sur le téléphone.
Au plaisir de vous lire.
Amicalement. S.B.
 
--------------
 
Tous droits réservés article L.111-1 et L.123-1 
Sylvie BRIERE
 
 

Cet article est rédigé pour ce qu'il est et ne prétend pas à l'absolue connaissance.