Editorial de Février 15

Depuis 2010, le portail de la prévention active.

© Marque et concept déposés.

Depuis mai 2010, pour vous Association France Prévention prévient dans de très nombreux domaines essentiels, pour ne pas subir.
Informations Solidarité Conseils
Écrivez-nous sur assoc.france.prevention chez gmail.com ou au
01 71 20 68 29
Nos articles sont la propriété intellectuelle de leurs auteurs. Ils ne peuvent être ni reproduits, ni traduits et utilisés qu'à titre limité et personnel.
 
 Ici, la prévention est volontaire et c'est vous qui venez la chercher.

 

------
 
 
 
La prévention par le plus sensible : la peur et sa gestion


  Créer la peur est facile et en recueillir le fruit principal qui sera la panique (même discrète) est attendue.
 Il semble que tout le monde a compris ce principe, même sans l'expliquer.

 Une fois la panique placée, vos sens deviennent différents. Ils se tirent sur toutes les sensibilités que le corps et l'esprit peuvent offrir. Elles sont multiples et s'installent bien confortablement en soi, sans un bruit. D'ailleurs plus on dit que l'on pourra tout faire, tout accepter et tout endurer, plus on se trouve dans une situation d'emprise de soi à soi.

 Et voilà que commence le ballet, le fameux ballet des relations dégradées où l'on se retrouve la cible d'une collectivité (qui n'est pas toujours identifiable facilement).

 Puis viennent les mots, les gestes et les accusations. On nomme cela le délitement.

 Lorsque les gestes mauvais deviennent commun, on est au stade de la violence visible dite débridée et surtout devant une belle porte à ouverture automatique pour laisser entrer le microbe du toujours plus.

 Lorsque la violence a pris ses droits, il faut en général 25/30 ans pour oublier les passages tragiques. 25/30 ans au mieux, car parfois rien ne guérit et la stérilité gagne sa fin.

 Un peu étrange, l'installation d'une guerre promise.



Sylvie BRIERE
Présidente
Tous droits réservés article L.111-1 et L.123-1
 
 
 
Cet article est rédigé pour ce qu'il est et ne prétend pas à l'absolue connaissance.