Les relations H/F

La parité, les hommes, les femmes et le site portail de la prévention active. Fouillez, vous trouverez… Depuis mai 2010, nous sommes là !

© Marque et concept déposé.
Informations Solidarité Conseils
Écrivez-nous sur assoc.france.prevention chez gmail.com /
contact chez associatinfranceprevention.org
01 71 20 68 29 numéro national unique
Tous nos articles sont la propriété intellectuelle de Association France Prévention et de leurs auteurs
Les membres du bureau.
 
 Ici, la prévention est volontaire et c’est vous qui venez la chercher.

--------------------------------

 

Un don, une adhésion, nous vous accompagnons : 
https://www.associationfranceprevention.org/Bulletin-d-adhesion-740.html

--------------------------------

Prévention par élimination

@ - Quand les hommes n’aiment pas les femmes intelligentes, innovatrices, honnêtes et persévérantes, que reste-il ?

@ - Quand les hommes n’aiment pas leurs homologues hommes, que reste-t-il ?

@ - Quand les femmes n’aiment que les hommes serviles et obéissants, que reste-t-il ?

@ - Quand les femmes n’aiment pas les autres femmes, dès le premier coup d’œil, que reste-t-il ?


Quand on oriente toute une (sa) vie d’un garçon ou d’une fille sur une vision de domination/soumission à son sexe, on fait quoi de la (sa) vie ?

Les mains aux fesses ne sont rien à côté du mauvais « cours après moi que je t’attrape » qui engage plusieurs années de chasse sans relâche jusqu’à obtention d’un acte sexuel furtif, dans un coin.

Puis vient l’heure du chantage sourd qui pose ses fermetures.

Mais si la réponse est négative dès le départ, le jeu du « cours après que je t’attrape » devient une trappe ou une souricière immédiate, sans un mot du dominant.

Pourquoi ? Car vous avez osé refuser.

Pense-t-on que cela est d’un autre temps ? Eh, bien non ! Il s’agit généralement d’un privilège de rang, de stratégie, d’argent ou de sexe. En clair, c’est la raison du plus fort.

Reste que la victime, elle, n’a plus qu’à pleurer. Elle est dans les serres… Enfin, parfois, elle en sort !

Ne rien dire n’arrange rien mais parler met tout le monde devant un : « Mais ça fait plaisir le sexe ! »

L’acte sexuel fait plaisir lorsqu’il y a sincérité et là, personne n’y échappe. Même celui qui « va aux putes » n’a pas le plaisir qu’il attend. Il reste sur « sa faim » et voilà comment l’humanité s’en sort difficilement.

Où se trouve la solution ? Dans le respect des uns et des autres… Pas dans la complication et l’accusation, sauf pour se dégager d’une emprise comme celle que les femmes européennes vivent.

Au final, les hommes sont aussi dans l’emprise mais pas la même et ils ont plus de mal à vouloir s’en dégager.

____

ATTENTION,

la plupart des hommes est plutôt très fair play et attentifs aux femmes. Nous parlons ici d’une minorité qui installe
la pagaille sans doute avec intention de nuire à l’ensemble de la
société en installant des schémas archaïques de domination par le stress et la peur, le traumatisme.

« N’hésitez » pas Messieurs les prédas pros, à poursuivre vos schémas de fermeture que vous avez bien planté dans le décor de la prévention, juste pour vous renforcer personnellement car depuis mai 2010, vous n’y allez pas de main (??) morte !!


Cordialement.

Sylvie BRIERE fondatrice et présidente.

Tous droits réservés article L.111-1 et L.123-1 



Cet article est rédigé pour ce qu’il est et ne prétend pas à l’absolue connaissance.