SolitudeS

Prévention par la vie sociale positive 

 

Il ne faut jamais croire ce qui est dit sans vérifications. Il arrive que des individus préfèrent la solitude à la vie sociale active, soit, et il n’y a pas grand chose à rajouter à cela.

Il y a ceux qui au fil des années, des expériences se retranchent avec elle pour être épargner d’un grand nombre d’interrogations, d’efforts ou de dons mais aussi de ce qui les découragent le plus : l’incompréhension, les agressions, les déceptions, la souffrance ou encore le côté « citron pressé et peau jetée ».

Il arrive également que certains n’aient jamais eu le choix car leur marginalisation s’est opérée progressivement, tacitement dès la plus « tendre » enfance par un réseau invisible de rejets (naturels ou pas).

Et puis, il y a le commun des mortels, qui dit-on (souvent synthétique dans ses raisonnements) se retrouve à formuler des phrases qui le débarrasse provisoirement de sujets brûlants, embarrassants, qui nécessiteraient des investissements ou dont il se fiche totalement.

Les témoignages se font par les mots mais aussi par les faits et les réalités.

Comment s’installe la solitude ?

Par la rupture…

Celle qui fait que l’on ne croit plus en rien et surtout pas en l’autre.

Les autres accessoires qui se nomment la discrimination, l’exclusion, le sexisme, l’anti quelques choses, le racisme, les divergences, les oppositions, les accidents de la vie, le chômage ou la richesse, la célébrité, l’homme (ou la femme) fort (e), l’âge, le handicap, la beauté, la laideur, le gros, le petit, la culture…

Enfin, on est devenu de grands pros en tout… Même en matière de solitude et de ses subtils moteurs.

Mais, il semblerait que celui qui fait l’unanimité en tant que grand producteur de solitude, se nomme très certainement l’argent ! Oups !

Et oui, si vous en avez, On essaie de vous le prendre et cela fausse tout.

Si vous n’en avez pas, On vous élimine d’office. Vous ne pouvez pas payer un coup à boire ou à manger…

Si vous n’en avez pas assez, Vous faites la tête car vous êtes Obligé de tout payer !!

  

Sylvie BRIERE