Assos contre Assos

Date de publication le 10 janv. 2018


7 janv. (Il y a 3 jours)|

À Ph

|
Bonjour Monsieur,

Association France Prévention vous présente ses meilleurs vœux. Nous vous souhaitons de belles réussites et la bonne santé.

Mon équipe et moi-même ne pouvons nous libérer pour la date de votre réunion car le mois de janvier est celui des vœux.

Nous serons indisponibles le 12 comme 13.

Vous nous voyez désolé et nous restons à votre écoute attentive.

Votre courriels sont lus parfois avec un peu de décalage mais nous y sommes très attachés.

Belle année 2018 à vous et aux vôtres.

Sylvie BRIERE, présidente


à :assoc.france.prevention@
Date : 8 janvier 2018 à 15:39

Bonjour,

Nous savons que nous sommes tous très sollicités, mais il faut bien choisir…Après les vœux, les vacances de février arrivent très vite et le er Ministre attend nos propositions pour la mi-janvier.

Bien cordialement



8 janv. (Il y a 2 jours)
|

À Ph

Votre remarque est judicieuse et pour ce qui est des choix, j’ai une réputation de femme décidée.J’ai approché M. le 1er ministre Édouard Philippe, M. le ministre d’État Julien Denormandie ainsi que M. le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer en décembre, sans souci particulier.

Pour votre proposition, je n’ai personne à vous déléguer car nous sommes invités sur des voeux qui nous semblent incontournables.

Remarquons également que vos sujets nécessites pas mal d’heures de travail et il se trouve que nous sommes entièrement bénévoles mais aussi en activité professionnelle.

En clair et net, nous faisons le maximum.

Bien à vous.

Sylvie BRIERE, fondatrice et Présidente



|


|Assoc.france.prevention@
15:27 (Il y a 18 heures)
|

À Ph

|

Bonjour Monsieur,

Mon équipe reprend votre intervention sur la démocratie interne.

Rappelons, comme vous le savez, que le bénévolat n’a pas pour fonction d’être obligatoire, les lois sont limpides sur le sujet.

Les financements sont des limitations en sus du temps. Si cela menace les relations inter-associatives, il y a une interrogation très nette à proposer de la part de Association France Prévention dans vos travaux de positionnement :

’Le bénévolat engage-t-il à une obligation de réponse sur toutes les sollicitations ?’

J’ai lancé ce débat publiquement depuis 2013 et je continue, ici.

Je constate votre retrait de Association France Prévention de votre liste d’information. Devons-nous regretter un droit de refus démocratique à votre invitation qui finalement se présenterait comme une convocation ? Est-ce cela ?

Association France Prévention n’est ni membre, ni adhérente et aucune proposition n’émane de votre part dans ce sens.

Nous avançons depuis 2010 et nous continuons à soutenir la France.

M. MACRON est notre Président. Son gouvernement n’installe pas le délitement mais bien la sauvegarde.

Monsieur le Premier Ministre Édouard Philippe a pour mission la cohésion de la France, en incluant toutes les initiatives et celles de

Association France Prévention sont nombreuses mais aussi qui peut en renier l’efficacité et le sens civique ?

Veuillez courtoisement noter que le lieu de votre nouvelle invitation ne tient pas compte des associations du nord de la Normandie alors que la ville de Deauville avait été précédemment choisie.

Bien cordialement

Sylvie BRIERE, fondatrice et présidente