L’Essentiel mais aussi…

 

ESSENTIEL


Définir « essentiel » est essentiel pour l’appliquer. Certains considèrent que ce qui compte est d’être nourri, vêtu, logé pour être dans l’essentiel. D’autres ont une demande assez différente et même éloignée. Ils ont besoin de nourritures métaphysiques et impalpables, telles que la connaissance, l’innovation, la recherche, ils sont de grands trouveurs et ne vivent que par ses substances, pensent-ils. L’amour est aussi une aspiration reconnaissante de soi et des autres que l’on décrit comme vitale ou, de façon moins impérative, ce sentiment passe pour essentiel aux compléments alimentaires.

L’évidence, que tout adulte intègre en lui donnant une interprétation qui lui est propre, est que sans la protection matérielle, rien ne se fait.

La nouvelle donne, qui se généralise avec l’abolition progressive des barrières techniques, l’accessibilité au confort domestique et la répartition des biens, est que lorsque l’on a trop de tout, on n’a plus rien au final.


Sylvie BRIERE, fondatrice et présidente