Le soleil

 

Le capital santé lorsqu’il est présent à la naissance, s’entretient et se perfectionne tout au long de la vie. Les méthodes sont très diversifiées et se répètent. Dans le ventre de la mère, on fonde sa naissance ; dans la jeunesse, on fonde sa vieillesse.

------------------

Prévention par la prévention….


M. Lapalisse, comment avez-vous fait pour déclencher les Lapalissades et que l’on ne les retienne pas.

Le soleil c’est comme le reste, si vous ne souhaitez pas surfer avec un risque de maladie et de vilaines surprises, il suffit d’en profiter tranquillement et de ne pas devenir un ou une adepte de la peau noire alors qu’au départ, vous étiez « perle de lait ».
Il arrive également que le soleil cause des allergies directes et immédiates comme celles qui consistent à éternuer dès le moindre rayon de soleil. Cela fait souvent rire et quand ça dure longtemps, l’agacement arrive.

Et beaucoup plus grave, les coups de soleil qui rendent la peau rouge et parfois brûlée. Lorsque l’exposition est trop longue ou qu’elle se rajoute à une réverbération, l’insolation peut devenir irréversible. Les étourdissements et les maux de têtes sont déjà des signes pour lesquels il faut des réponses rapides : se mettre à l’ombre, boire, humidifier la peau.

Seulement, une insolation ne fait pas l’objet beaucoup de solutions et parfois les symptômes se manifestent lorsqu’il est trop tard. Il faut laisser passer et voir si avec les précautions décrites plus haut, une amélioration se fait.Se rendre auprès d’un médecin n’est pas superflus.

Lorsque les vomissements et la déshydratation s’en mêlent, l’état de l’individu est douloureux et inconfortable mais aussi fatiguant. La réhydratation (progressive) devient le principal objectif mais pas une solution absolue. Les risques sont importants.

L’âge de la victime est également un sujet de préoccupation, un bébé ou une personne âgée seront plus vulnérables.

Il peut y avoir de fortes conséquences, très sérieuses, il faut poser cette question à votre médecin de confiance.

Donc, le soleil, oui mais pas trop.

Et si toutefois, la cure solaire est insuffisante, elle a ses effets aussi. Car au bout du compte, le soleil est bien un allié dont il faut en même temps se protéger.

Voyez l’article  « Vitamines », il complète celui-ci.

Pour finir, les cancers de la peau n’ont rien d’intéressant en regard de la petite grillade estivale ou UVA/UVB
Allez, bonne bronzette !!

 

Sylvie BRIERE
  
 

Nous agissons dans la prévention et non dans l’urgence.
Cet article est rédigé pour ce qu’il est et ne prétend pas à l’absolue connaissance.