Les Anciens

 Un don, une adhésion et nous vous accompagnons :


Prévention par le et les souvenirs

 

Ils ont su dire NON

Paroles de résistants

 

François Isher - Pierre Laborie Éditions de la Martinière. 2008.

♦ - « Je m’apparaissais à moi-même, seul et démuni de tout, comme un homme au bord d’un océan qu’il prétendrait franchir à la nage. »

Général de Gaulle, Mémoire de guerre.

--------

 

≈ - « Un parachutisme allié tombe dans un champ et se blesse. Que fait le paysan qui se trouve dans le champ ? Il a le choix. Soit il le dénonce, soit il lui porte secours. Il n’hésite pas et entre ainsi dans le cycle… »

Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Le patriote résistant, décembre 1994.≈

---------

 

- Aucun n’avait le goût du martyre que trop d’entre eux ont subi, mais ceux qui l’ont subi ont fait plus pour la France que toutes les armées alliées. Il lui ont permis de rester elle-même."

Marie-Madeleine Fourcade, Chronique de la Résistance, Préface.≈

--------

 

≈ - C’était une époque folle, pleine de gens affolés, effarés par la défaite, ayant perdu tous leurs repères."

Jacques Baumel, Résister.≈

--------

 

≈ - Jeunes gens qui me lirez peut-être, pensez-y ! Les bûchers ne sont jamais éteints et le feu, pour vous peut reprendre…"

Pierre Seghers, La Résistance et ses poètes. ≈

--------

 

≈ Les pensées, les propos étaient mitraillés. L’air même était devenu policier.

Henri Michaux, Marche dans le tunnel. ≈

--------

 

≈ On vit sans avenir, sans idée d’avenir. Même dans l’intimité, nous ne parlions pas d’avenir ; le temps était trop précieux. On avait vingt ans.

Yvette Bauman-Farnoux, résistante Combat.

--------

 

≈ La trahison suivait de près l’engagement, pour toutes les raisons que l’on imagine, et pour celle-ci qui n’est pas à l’honneur sz nos compatriotes : la Gestapo offrait des avantages financiers importants à qui leur apporterait des renseignements…≈

Jacques Bournel, Résisiter.
--------

 

≈ A quoi servirait d’avoir abattu nos ennemis, si nous conservions leurs méthodes inhumaines et barbares ? ≈


Le Libre Comté
Journal clandestion du MLN, Jura, mai 1944
in François Marcot, Les Voix de la Résistance.
--------
 
 
≈ Pendant quatre ans, tous les matins, chaque Français recevaient sa ration de haine et son soufflet.
…/…
Les bourreaux partis, les Français sont restés avec leur haine en partie inemployée. Ils se regardent encore avec un reste de colère.
Eh bien, c’est de cela que nous… A SUIVRE.


Albert Camus
’Défense de l’intelligence" Actuelles, 15 mars 1945.