Pénuries de médicaments et de vaccins 2020

La prise de conscience des autorités Forte des constats, en collaboration avec Édouard Philippe, Premier ministre, Agnès Buzyn, alors ministre des Solidarités et de la Santé, a présenté en juillet 2019 une feuille de route visant à lutter contre les pénuries et améliorer la disponibilité des médicaments en France. Cette feuille de route, prévoyant des actions devant se déployer jusqu’en 2022, compte 28 actions spécifiques, regroupées autour de quatre axes : ▪ promouvoir la transparence et la qualité de l’information afin de rétablir la confiance et la fluidité entre tous les acteurs, du professionnel de santé au patient ▪ lutter contre les pénuries de médicaments par de nouvelles actions de prévention et de gestion sur l’ensemble du circuit du médicament ▪ renforcer la coordination nationale et la coopération européenne pour mieux prévenir les pénuries de médicaments ▪ mettre en place une nouvelle gouvernance nationale.

Extrait du rapport : « Pourquoi les patients ne peuvent-ils pas bénéficier des médicaments dont ils ont besoin ? Comment en est-on arrivé là ? » NILE.

PÉNURIES DE MÉDICAMENTS ET DE VACCINS

EXTRAITS

RÉ P U B L I Q U E FR A N Ç A I S E

Sénat

  • 15, rue de Vaugirard -

75291 Paris Cedex 06

CommissionSénatoriale -  voir en grand cette image
CommissionSénatoriale
SenatLogo
SenatLogo

Suite à une transmission de cette commission, Association France Prévention vous réstitue l’essentiel que vous pourrez agrémenter vous-mêmes.

N O T E D E S Y N T H È S EN°DLC –148 (2017–2018) 2 OCTOBRE 2018 « PÉNURIES DE MÉDICAMENTS ET DE VACCINS :

RENFORCER L’ÉTHIQUE DE SANTÉ PUBLIQUE DANS LA CHAÎNE DU MÉDICAMENT

Mission d’information sur les pénuries de médicaments et de vaccins

Rapport d’information n°737 (2017-2018) de M. Jean-Pierre Decool, sénateur du Nord

Largement sous-estimé dans le débat public, le phénomène des pénuries de médicaments est pourtant de plus en plus prégnant et entraîne, outre des conséquences sanitaires majeures, des risques financiers importants ainsi qu’un gaspillage de temps médical et logistique à tous les niveaux de la chaîne du médicament.

Il contribue ainsi à la déstabilisation de notre système de soins en même temps qu’il traduit une perte d’indépendance sanitaire préoccupante pour la France comme pour l’Europe. Citation. »

COMMENTAIRES de ASSOCIATION FRANCE PREVENTION Association France Prévention a prit conscience de la gravité de la situation il y a bientôt trois années, lorsqu’un pharmacien parisien a refusé à un de nos bénévole, un vaccin en rupture de stock sans délai. Nous avons alors mis en vigilance le sujet sans participer au débat car nous avons constaté qu’il y avait un gros travail de santé publique de mis en place.

« Il est par ailleurs impératif de mobiliser davantage l’éthique et la responsabilité des entreprises pharmaceutiques. La production pharmaceutique ne constitue certes pas un secteur économique administré ; pour autant, en raison des conséquences potentielles de ses décisions en termes de santé publique et de son financement largement assuré, en

France, par la contribution de la solidarité nationale, il apparaît légitime de lui associer des exigences particulières. Citation. »

PÉNURIES DE MÉDICAMENTS ET DE VACCINS

3 - PROPOSITIONS

 Rendre public sur le site de l’ANSM, pour chaque entreprise pharmaceutique, l’historique des ruptures de ses médicaments.

 Rendre publics les plans de gestion des pénuries mis en œuvre par les industriels et les sanctions adressées en cas de manquements dans la notification et la mise en œuvre de ces plans. Il convient également de renforcer la déontologie des pratiques commerciales de la distribution. Une part importante des auditions de la mission a été consacrée à la question des exportations parallèles et à celle des quotas imposés par les laboratoires, qui pourraient être à l’origine d’une partie des pénuries.

En l’absence de données objectives et vérifiables sur ces aspects qui cristallisent les tensions, l’urgence impose de faire davantage de transparence sur ces pratique set de sanctionner tout manquement aux obligations d’approvisionnements du marché.

  1. Renforcer la coordination nationale et la coopération européenne FIN de CITATIONS.

COMMENTAIRES de ASSOCIATION FRANCE PREVENTION

Nous ne citions pas l’ensemble du texte que vous pouvez consulter sur ce lien :

http://www.senat.fr/rap/r17-737/r17-737-syn.pdf

Notre opinion est que le sujet du/des médicament(s) n’est pas qu’une affaire de laboratoires, de lobbys, de politiques ou de soignants.

Il est l’affaire de tous.

Les excès ont marqué nos comportements et Association France Prévention établit sa communication sur la Solidarité. Le but n’est pas d’être moralisatrice mais bien de mettre en avant un sujet d’Intérêt Général National et souvent Mondial.

Nous n’avons aucune intention de devenir décideur de vos comportements, il s’agit d’une invitation qui a commencé officiellement le 10 mai 2010. Elle sollicite la raison qui elle n’inspire que lorsqu’il est souvent trop tard.

La raison, la sagesse et le professionnalisme sont pourtant des vigilances incontournables.

VOTRE CIVISME est au centre de la relation à l’autre et en matière de santé, la maladie d’un enfant, d’un « vieux », d’un handicapé… n’est ni péjorative, ni un poids, ni une simulation.

NOUS EN SOMMES TOUS ACTEURS et autant, l’être positivement.

Mme la Ministredes Solidarités et de la Santé Agnès BUZYN est ministre, nous le savons.

Elle l’a choisit. Nous le savons, aussi.

Et vous, avez-vous choisi de laisser tomber votre pays ?

Sylvie Michèle BRIERE, fondatrice et présidente

Le 9 juillet 2019.

**** ------ ****

La veille des acteurs de la santé, 17 octobre 2019

Quelques semaines après la présentation par la ministre de la Santé de sa feuille de route de lutte contre les pénuries de médicaments, à l’heure où l’ANSM fait état d’une forte augmentation des tensions et ruptures, une mission a été confiée à Jacques Biot pour comprendre et étudier les causes de ces pénuries.

Raréfaction des sources de matières premières et difficultés de production, massification des achats hospitaliers entraînant une diminution du nombre de fournisseurs, prix trop bas notamment pour les produits matures, dilution des stocks liée à un modèle de distribution inadapté, partage d’information insuffisant… les causes semblent particulièrement nombreuses.

Une certitude : l’inquiétude légitime des usagers et la perte de chance inacceptable pour les patients. L’analyse des causes des pénuries est donc particulièrement attendue par l’ensemble des acteurs du système de santé.

Pour en parler, Jacques Biot, chargé de la mission ministérielle sur les pénuries de médicaments, interviendra …/… le 23 octobre à Paris …/… Fin de citation.


Des causes multifactorielles complexifiant l’analyse et imposant une réponse stratégique globale Les rapports mentionnés plus haut ont analysé dans le détail les causes et facteurs des pénuries de médicaments. L’Académie nationale de pharmacie les regroupe en trois catégories distinctes :

▪ les facteurs économiques :

▪ l’économie du secteur, avec des baisses de prix continues pour les médicaments anciens et indispensables afin d’absorber les prix des nouvelles thérapeutiques très coûteuses, couplées à une augmentation des coûts de production ▪ la mondialisation de la production des principes actifs, produits à plus de 80 % hors de l’Espace économique européen, en particulier en Chine et en Inde ▪ le manque d’anticipation des besoins par les acheteurs et les établissements hospitaliers, incompatible avec les cycles de production ▪ des procédures d’achats à l’hôpital pas toujours adaptées (massification, concentration des acheteurs, mono-attribution, achats pour compte) ▪ les facteurs réglementaires : ▪ la complexification progressive du cadre réglementaire des variations d’AMM ▪ des complexités spécifiques aux médicaments orphelins ▪ les facteurs techniques et les aspects qualité (défauts qualité).

On le comprend, la multiplicité, la complexité et les implications des causes des pénuries de médicaments demandent des réponses élaborées et ne se résoudront pas spontanément en augmentant les stocks mis à disposition des professionnels de santé et des malades. Les solutions doivent prendre en compte l’ensemble des facteurs et atteindre un raffinement au moins aussi important que celui des causes pour être efficaces.

Extrait du rapport : "Pourquoi les patients ne peuvent-ils pas bénéficier des médicaments dont ils ont besoin ? Comment en est-on arrivé là ?" NILE.

NOTE IMPORTANTE : Tous nos écrits et toutes nos actions sont bénévoles et ils se prousuivent grâce à vos dons libres. Nous n’avons signé aucun contrat lobbyiste qui nous demanderait éventuellement de renforcer telles actions ou telles autres. Nous agissons librement pour que vous soyez informés et accompagnés dans vos décisions.

Tous droits réservés article L.111-1 et L.123-1

Le capital santé lorsqu’il est présent à la naissance, s’entretient et se perfectionne tout au long de la vie. Les méthodes sont très diversifiées et se répètent. Dans le ventre de la mère, on fonde sa naissance ; dans la jeunesse, on fonde sa vieillesse.