Pesticides et…

 © © ©
Un don, une adhésion, nous vous accompagnons : https://www.associationfranceprevention.org/Bulletin-d-adhesion-740.html

Le capital santé lorsqu’il est présent à la naissance, s’entretient et se perfectionne tout au long de la vie. Les méthodes sont très diversifiées et se répètent. Dans le ventre de la mère, on fonde sa naissance ; dans la jeunesse, on fonde sa vieillesse.

--------------------

 

Cancers mais aussi maladies auto-immunes, allergies, reproduction et stérilité masculine, maladies du sang… ?

 !

 Les études sont en cours depuis plus de 40 années et elles sont portées comme aberrations, déformations, exagérations… Et ainsi de suite. 

 !

 Il est clair que les mises en relation directes entre une maladie (ou plusieurs) et les produits chimiques sont un art de rechercheS et de preuveS.

Il faudrait presque avoir une carte intégrale de chaque morphologie individuelle, une espèce d’ADN total de chacun, de la naissance jusqu’à la mort…

 Seulement, même avec un vieillissement notoire et évident, les cancers se multiplient dans leurs variétés, leurs agressions mais aussi dans les profils des agressés : enfants, adultes, hommes ou femmes, personne n’est épargné.

 !

 La notion d’écologie hasardeuse reliée à des adhérences mystiques font parti d’un folklore. On déshabille Pierre pour habiller Paul, dit-on !

 L’idée que le profit immédiat reste la seule justification, est un aspect réducteur de la déresponsabilisation.

 Les pouvoirs publics et/ou politiques auraient un « intérêt » à la fabrication de malades ? Les lobbies, également ?

Qui ne comprend pas ?

 Du plus petits au plus grands, du consommateurs jusqu’aux producteurs, cela nous concerne. La santé publique (hôpitaux, chercheurs…) ou locale (médecins de campagne, de ville…) et ceux déjà cités, nous sommes tous responsables car en réfléchissant un peu plus attentivement, NOUS SOMMES TOUS dans la même barque sans rame.

 Demain, aujourd’hui, cela peut-être moi, vous, lui, elle, un enfant, vos enfants…

Quelqu’un criera au loup tout seul… (déjà le cas)

Puis un jour, la ligne de « limite irréversible » se franchira sans bruit, la douleur s’installera et sans plus aucune solution pour personne !

ÉGALITÉ.

 !

A lire et à explorer ici, ailleurs mais aussi, à cesser les apprentissages sans observationS neutreS des effets à courts, moyens et longs termes.

http://www.mdrgf.org/27pesticides.html

 

Tous droits réservés article L.111-1 et L.123-1 

Sylvie BRIERE

 
Cet article est rédigé pour ce qu’il est et ne prétend pas à l’absolue connaissance.