Réponse à la « C -o -v -i -d 19 »

Réponse à une invasion Covid-19

Pour mieux intégrer le sujet, il vous faut lire en premier lieu l’article 1061 "Communiqué de presse du 15 avril 2020".

Puisque l’Avenir reste à écrire, ce qui en soit n’appartient pas à l’Homme mais bien à la Nature, puisque le Néo-Macron est solidement posé sur une nouvelle et « soft » révolution, la France qui a toujours envie d’être une Grande Nation invite le Monde a regarder une grande période de l’Histoire qui fut celle de Pasteur.

Entrons dans l’Ere du viral que Pasteur a posé sur l’Humanité pour la préserver.

« Le ton monte et le virus s’en fout » a été mon intervention sur les réseaux pour faire descendre la pression et ce fut efficace.

En 2017, sur invitation du Président de la République M. MACRON, une audition de tous les grands acteurs politiques de la dernière décennie a été faite à Paris. Jean-François COPPE, maire de Meaux et ancien ministre, a déclaré à peu près ceci : « Quand c’est trop simple, personne ne comprend ».

Un virus est une forme de vie totalement primaire et il est invasif parce nous sommes devenus des êtres beaucoup moins rustiques que lui. Si l’Être Humain est encore sur cette planète, cela revient à son adaptation à la Nature, en lui faisant la guerre, elle donne ses réponses. La politique inclut la Nature comme un élément de production et non, comme un élément de fluctuation productive.

Covid-19 s’installe dans la petite brèche du déséquilibre qui fait fondre les glaces primaires, qui fait mourir les forêts primaires, qui fait tousser la planète par un SMOG tueur, par une radioactivité Tchernobyl ou un Lubrizol… L’idée n’est pas d’accuser ou de revendiquer.

« Le ton monte et le virus s’en fout ».

Qui souhaite un Covid-21 ? Pas moi. Et vous ?

« Quand c’est trop simple, personne ne comprend ».

LE VIRUS DEFINITION :

Micro-organisme infectieux, invisible au microscope optique, traversant les filtres qui arrêtent habituellement les bactéries dont il se distingue essentiellement par le fait qu’il ne possède qu’un seul type d’acide nucléique ARN ou ADN, lequel modifie le patrimoine génétique de la cellule infectée (d’apr. GDEL).

Site référence : https://www.cnrtl.fr/definition/virus

Voici ce que l’on sait aussi sur nos possibles luttes contre une invasion virale transmise par voie tactile vers les muqueuses et par les projections salivaires, grâce aux scientifiques dont Pasteur fut l’innovateur génial et visionnaire :

• Le virus est très fragile ; la seule chose qui le protège est une fine couche de graisse extérieure. C’est pourquoi tout savon ou détergent est le meilleur remède, car la mousse CASSE LE GRAS (c’est pourquoi il faut frotter autant : pendant au moins 20 secondes ou plus, et faire beaucoup de mousse). En dissolvant la couche de graisse, la molécule de protéine se disperse et se décompose d’elle-même.

Et comment en a-t-on la preuve ? Dans la vie quotidienne, dans le « tous les jours », dans un pragmatisme décevant qui ne parle ni de politique au sens athénien, ni d’économie au sens « du serpent monétaire ».

Il s’agit juste d’un micro-organisme infectieux pour l’Homme et il n’est même pas visible !

A agression invisible, Pasteur a trouvé un pendant que la femme s’est empressée d’appliquer au quotidien, il s’agit de la désinfection et de l’isolement. La désinfection s’obtient par l’eau de « Javel » (à dose raisonnable) et le savon et, l’isolement s’obtient par une protection des mains, des yeux, du nez, de la bouche, des ongles. On isole le corps humain de ce Covid-19 pour qu’il ne devienne pas 21 et si toutefois, il mutait, la barrière ou plutôt la « barricade 1789 » têtue et résistante l’attend de pieds et de mains fermes.

Ma révolution est simple : la France doit se reprendre contre Covid-19 et les soignants, tous les soignants et tous les travailleurs peuvent exercer leurs métiers en tenant compte d’un virus. La prévention consiste à les garder en vie et à leur donner les moyens de se battre. Leur raison scientifique étant une politique économique de grande rentabilité en vies et en argent, en temps, en compétitivité.

La réactivité de M. MACRON n’est pas un enjeu visant un pouvoir, elle est sollicitée pour sa bienveillance et son pragmatisme ingénieux et non pour cacher une lutte des classes ou une politique partisane.

Dame Nature n’inspire pas la vengeance, elle sévit par son déséquilibre, pas plus.

Le Monde attend la France et son originalité authentique.

Sylvie Michèle BRIERE, fondatrice et présidente

d’Association France Prévention

Nous rejoindre :

FACEBOOK : https://www.facebook.com/associationfranceprevention

TWITTER : https://twitter.com/ass_sbrierem