Charb - Mort aux détergents !

Ça sent quoi ? La fraise ? Non… Mais on devine que le malade mental qui a créé ce parfum s’est inspiré pour partie de l’odeur de la fraise. Ou, plus exactement, de l’odeur du Malabar à la fraise. Y a de la fraise là-dedans, mais pas que. On a dû y mélanger plusieurs fragrances réputées être agréables au con élevé aux bonbons Haribo. Le détergent qu’utilisent les esclaves pour nettoyer les couloirs du métro, des gares et des parkings de galeries marchandes a cette odeur inimitable qui cherche pourtant à imiter une odeur connue. Une épouvantable odeur sucrée qui vous colle les trous de nez et vous attaque les neurones.

…/…

La pisse de clodo pue, mais le produit qu’on emploie pour la désincruster pue ET tue. C’est le napalm des voies respiratoires…/…

Pour lire la suite il faut vous rendre sur le Librio Idées, Charb, Petit traité d’intolérance, page 85.