Écologie industrielle et première définition.

Écologie industrielle

L’écologie industrielle est l’ensemble des pratiques qui ont pour but la réduction de la pollution industrielle. Elle intègre ces différents champs de connaissances par des méthodes d’ingénieur ou d’ingénierie écologique. (cf : http://www.planete-ecologie.com/)

*****

https://www.ademe.fr/expertises/produire-autrement/production-industrielle-services/passer-a-laction/lecologie-industrielle-territoriale

L’écologie industrielle et territoriale Mis à jour le 04/03/2019 L’Écologie industrielle et territoriale (EIT) stimule les échanges de ressources (énergie, matières, co-produits…) entre entreprises. L’EIT, premier pas vers la réduction de l’impact environnemental L’EIT repose sur une approche pragmatique qui considère qu’à une échelle géographique donnée (zone industrielle, agglomération, département…), et quel que soit son secteur d’activité, chacun peut réduire son impact environnemental en essayant d’optimiser et/ou de valoriser les flux (matières, énergies, personnes…) qu’il emploie et qu’il génère.

L’EIT s’appuie donc sur l’étude de la nature, de la provenance et de la destination des flux pour identifier et développer des synergies industrielles, initier de la mutualisation de moyens et de services, du partage d’infrastructures. L’écologie industrielle et territoriale peut même contribuer à l’émergence d’activités intermédiaires entre émetteurs et consommateurs.

Concrètement, c’est ainsi que vos déchets et co-produits peuvent devenir une matière première dans une autre activité, ou que votre énergie peut provenir de la chaleur fatale d’un site voisin. Les bénéfices économiques, sociaux et environnementaux de l’EIT constituent ainsi des enjeux forts, tant pour les entreprises (compétitivité) que pour les collectivités (attractivité territoriale).