La Culture mais aussi…


CULTURE

 

Avoir de la culture serait un état dans lequel on disposerait d’un ensemble de connaissances sur un ou plusieurs sujets.

Parfois, on l’assimile à la courtoisie ou à la bonne éducation mais la plupart du temps, il s’agit d’un terme générique relatif au savoir.

Le second sens touche les origines de naissance, le pays où l’on est né : être de culture japonaise…

Et l’inculture consiste à n’avoir aucune disposition pour le respect de ce qui est traditionnel ou reconnu socialement comme une référence générale du groupe.

Il semble que cet apparentement à la connaissance et au comportement humains prennent un essor et se banalise depuis près d’un siècle maintenant. Les précurseurs pour sa diffusion au grand public ont été des artistes. Les uns étaient poètes, les autres chanteurs ou musiciens ou encore peintres. Le mouvement d’ouverture et d’accès a développé des savoir-faire et des relations plus sensibles à l’humain. On y a trouvé un droit établi à la pensée et à l’affection.

La culture s’affaire à remplacer progressivement la guerre. Elle englobe aussi le sport et certaines activités humaines de base comme la coiffure, le tricot, la couture et la broderie ou la réalisation de toutes sortes d’objets utiles dont le concept est exceptionnel.

L’écriture est le véhicule principal de cette culture par le biais d’un livre, d’un journal et de Internet. Elle est épaulée par l’audio-visuel qui reste une invention «  récente  ».

Dans un cadre générique du mot, le train, l’avion, tous modèles de voitures et de machines à laver ou de micro-ondes font partie intégrante de la culture. Lorsque l’on se déplace dans le monde, même les poignées de portes ne sont pas identiques, suivant le pays de transit. Chaque population a sa conception précise, dans le temps et la forme, du moindre objet. Puis il y a la nouveauté du XXe siècle, qui consiste à avoir une culture mondiale animée vivante, reposant sur des transits reconnus comme étant utiles, essentiels et fédérateurs. Cette culture transporte un Esprit, une Âme ou peut-être quelque chose de beaucoup plus élevé et à peine soupçonné.

 

Sylvie BRIERE
 

Nous agissons dans la prévention et non dans l’urgence.