Les effets du travail

Prévention par l’analyse

Le travail, effort ou labeur que doit fournir un individu pour accomplir quelque chose, permet l’acquisition de valeurs, de savoir-faire, de capacité d’endurance et donne accès à une socialisation et un pouvoir financier.
Chaque individu doit se conformer à un quotidien et se lever pour se rendre à son travail en fait partie.
Autant le travail peut être positif, autant il peut s’avérer lourd, voire destructeur et présenter, pour certains, des facteurs de risque (dangerosité de la tâche par ex.)dont les effets sont d’ordre psychologique et ou physique.
Nos sociétés avancées n’ont pas encore trouvé de méthodes de professionnalisation parfaites, c’est évident. Certains postes de travail sont plus souples et faciles que d’autres.
La nature décide encore.
L’évolution de la mécanisation a permis des rendements plus élevés et une pénibilité allégés dans de nombreux cas. Mais il reste à préserver ceux et celles qui exercent des tâches difficiles.
Une activité professionnelle bien vécue est beaucoup plus rentable. Elle n’embarque pas, en général, vers des maladies diverses et parfois enchevêtrées. En principe, les individus adultes recherchent cet effort de travail. ils y voient un échange positif, porteur, une dynamique, une valorisation sur de nombreux plans et sur une longue période.

Un véritable investissement, quoi !

Sylvie BRIERE 
William Mbassi
 
Les chiffres de l’INSEE sont un peu anciens : 28 M d’actif en 2009