Agression et mode opératoire

Prévention explicite


 Planter l’autre c’est le soumettre, se venger ou le dématérialiser ou encore être sans intelligence.

 On peut convenir que c’est triste d’être raisonnable, de devoir travailler, de payer ses impôts, de respecter les grands-mères et d’être toujours gentil.

 Alors, il faut trouver des petites soupapes pour lâcher la vapeur…

 Et une petite provocation de temps en temps n’a jamais fait de mal à personne, ça donne même du piment !

 L’attitude qui consiste à prendre l’autre pour un idiot, de lui dire que c’est lui qui nous prend pour un crétin et, que, sur cette base, tout se justifie, se banalise.

 Personne ne sait rien.

 Les vieux ne servent à rien. Ils sont séniles ou inaptes, dépassés. Les jeunes ne connaissent rien car ils n’ont pas d’expérience (s). Les corps de métiers sont inutiles.

 Tout le monde sait tout et n’a plus rien à savoir. Tout le monde est plus fort que l’autre. On a besoin de personne. On jette !

 Là, soit quelqu’un se décide à prendre des responsabilités qui lui seront reprochées, soit on va vers une rupture.

Et quelle rupture ?!

 Si plus personne n’entend personne et ne respecte pas la parole de l’autre, son expérience ou ses qualités et entre dans la reconnaissance, on va avoir de très gros problèmes à gérer !

 Le meilleur antidote n’est pas l’indifférence mais bien un mélange de vigilance, de défense et d’indifférence. Comme cela engage une lutte, il faut y mettre un autre ingrédient : l’attaque. Celle qui n’attaque pas. Celle qui montre juste que vous êtes encore là et entier.


Sylvie BRIERE


________________
  Un don, une adhésion, nous vous accompagnons : https://www.associationfranceprevention.org/Bulletin-d-adhesion-740.html