Agriculture et alimentation

Note Agri 11 Le 21 septembre 2020

Agriculture et alimentation : un tour d’horizon (extraits)

INONDATIONS

De fortes pluies ont atteint l’Afrique subsaharienne. En Afrique de l’ouest, les inondations ont endommagé nombre de cultures et affectent les stocks. Les pertes de riz seraient estimées à 2 millions de tonnes. Plus à l’est, le Soudan serait sous les eaux avec une crue du Nil supérieure à 15 m (17,57 m) dans sa vallée principale. Sources : multiples dont La Croix, le 10/09/2020.

SÉCHERESSE

En France,soixante-douze départements auront été placés en restriction d’eau afin d’arbitrer les multiples usages de l’eau (domestique, arrosage de jardins, à vocation agricole, industries et énergies notamment). Le déficit de pluie et l’augmentation des températures sont évidemment les facteurs essentiels de la sécheresse. Un réchauffement moyen de 2°C de température serait déjà une réalité (dont +1°C depuis 1990). Enfin, de 2015 à 2020, quatre années auront été marquées de sécheresses. Source : d’après Alternative Économique, n°404, septembre 2020.

ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES Le 11 septembre 2020, une note de la Commission européenne indique qu’elle ne s’oppose pas au projet de concentration par lequel Bonduelle SA, Unibel SA et Sparkling Partners (France) acquièrent Végéhub et Yumi. Les deux entreprises sont spécialisées dans la fabrication et la commercialisation de jus de fruits et de légumes, en France et en Europe. Sources : multiples.

Vente par circuits-courts

Via le site http://solidarite-occitanie-alimentation.fr,les gens qui le veulent peuvent géolocaliser leurs circuits-courts en tous points de la région. Réciproquement, les producteurs et commerçants spécialisés peuvent ainsi se faire connaître et identifier par les consommateurs qui le souhaitent. Source : PARJAL, le 12 septembre 2020.

CARBURANT D’ORIGINE AGRICOLE La méthanisation qui permet la production de gaz méthane à partir de déchets de consommation, ou végétaux pourraient voir ses perspectives de développement restreintent pour les structures non-industrielles. Selon l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France, l’évolution tarifaire et réglementaire menaceraient l’avenir de la filière. Source : La France Agricole, le 14/09/2020.

PRÉVENTION DE LA PRÉCARITÉ ALIMENTAIRE

Un Comité national de coordination de la lutte contre la précarité alimentaire a été créé par les ministres de la santé, de l’agriculture et, la secrétaire d’État auprès du ministre de l’écologie et de la transition solidaire. Cette instance informelle, sous la présidence de la Direction Générale de la Cohésion Sociale a pour objectif de créer un espace de dialogue durable entre les acteurs de la lutte contre la précarité alimentaire, de dresser un état des lieux partagé et de faire le retour d’expérience de la crise du Covid-19. Source : ministère de l’agriculture, le 17/09/2020.

Jérôme Besnard

dans le bulletin N°1831 de l’ACIP, le 14 setp. 2020