Avenir mais aussi…

Le billet éditorial


On souhaite souvent un bon avenir aux enfants en leur offrant des vœux de belle vie.

On ouvre l’avenir comme une fenêtre.

La projection sur l’avenir soutient le moral. L’individu ainsi que la collectivité ne peuvent fonctionner qu’avec une visibilité positive sur demain.

Plus on vieillit et plus l’on pourrait penser que l’avenir s’étrique et pourtant, pas toujours. Les projets sont totalement différents mais la vieillesse est un avenir de pro. ! Eh oui !

Les jeunes détiennent l’avenir par le relais des plus âgés. Les seniors apportent encore une petite pincée en validant, préservant et conservant la mémoire de cet avenir, un véritable travail d’archivage, un fondement !

Voilà pourquoi les jeunes demandent souvent des comptes. Quand ils ne le font pas, soit leurs visions sont particulièrement positives, soit c’est l’inverse. Et dans le manque d’avenir, on ne peut que se poser très rapidement des questions sur le ressenti de cette jeunesse qui jouera avec son instinct pour grandir ou survivre !

Sylvie BRIERE Fondatrice et présidente