Géopolitique agricole de Nov. - Déc. 2020 - France Revu 23.12.20

POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE

PAC post 2020 : 2023-2027

Le ministère indique un accord avec les partenaires européens sur les aides qui seront accordés sur la prochaine période. Un plan stratégique, élaboré avec les régions, auraient été également présenté. « Trois objectifs ont déjà été relevés dans la proposition de règlement :

 favoriser une agriculture intelligente et résiliente assurant la sécurité alimentaire ;

 renforcer les actions favorables à l’environnement et au climat qui contribuent aux objectifs environnementaux et climatiques de l’Union européenne ;

 renforcer le tissu socio-économique des zones rurales.

A noter qu’un grand débat public est actuellement en cours. 9.500 personnes s’étaient portées volontaires. Parmi celles-ci, 134 personnes ont participé aux échanges du week-end dernier à Paris.

En région, les consultations étaient prévues jusqu’au 30 octobre. »

Source s : https://agriculture.gouv.fr/pac-post-2020-quest-ce-que-le-plan-strategique-national , https://

www.lefigaro.fr/flash-actu/134-francais-tires-au-sort-attendus-a-paris-ce-week-end-pour-parler agriculture-

et-pac-20200925 , le 17/10/2020

***********

Sécheresse et prairies permanentes

Du 20 juin au 20 septembre, la pousse de l’herbe a été de 1/6 de son niveau de référence. Au niveau national, il s’agit d’un retrait des 3/4 de la production des prairies, lesquelles reçoivent et nourrissent, en principe, les animaux d’élevage en pâtures.

Source : d’après la France Agricole, le 05/10/2020

***********

Cheptel - décapitalisation

La France a perdu 250 000 vaches allaitantes en 4 ans précise Hélène Fuchey, économiste à l’institut de l’élevage (Idele) et, 1.300 éleveurs auraient cessé leurs activités. Les exploitants agricoles ayant moins de 30 bêtes seraient les plus exposés.

Source : http://idele.fr/linstitut-delelevage, le 12/10/2020

***********

Production d’insectes

La société française « Ynsect » affirme diposé de 425 M d’USD pour le développement de ces activités en France et en Amérique du nord. Elle investit actuellement dans la construction d’une usine à Poulainville, au nord d’Amiens, pour l’élevage de scarabées « molitor ». Les insectes transformés en farine sont sources de protéines en alimentation animale et pour des engrais. Ynsectest côté au Next40.

Source : https://www.ynsect.com, le 11/10/2020

Autres sources : DIRCAS 02 novembre 2020, Note Agri 13

***********

PRODUCTIVITÉ ET GAZ A EFFETS DE SERRE

le modèle agricole européen, basé sur des exploitations familiales, locales et diversifiées, est l’un des systèmes agricoles les plus performants du monde. Il indique par ailleurs que l’agriculture de l’UE a augmenté sa productivité globale de 25% depuis 1990 tout en réduisant ses émissions de GES de 20% (de façon naturelle) ».

Source : cultivar.fr, le 14/10/2020

***********

AGRICULTURE EN ZONE URBAINE

Les ministères de l’agriculture, de la ville et du logement ont annoncé, ce lundi 07 décembre, 27 quartiers lauréats d’appel à projet dits « Quartier fertile ». Parmi les partenaires, l’Association française d’agri-culture urbaine professionnelle (AFAUP), l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA), l’Agence régionale de la biodiversité d’Île-de-France (ARB Île-de-France).

L’actuel ministre Julien Denormandie fut d’abord à la ville et au logement.

Sources : multiples dont, https://www.anru.fr/actualites/decouvrez-les-27-premiers-laureats-de-quartiers-fertiles , le 09/12/2020

***********

LAIT

La « ferme des 1 000 vaches » installée près d’Abbeville dans la Somme en 2014 (mais qui n’avait été autorisée qu’à en avoir 500) a décidé, le 4 décembre, d’arrêter la production de lait d’ici la fin de l’année. Ses responsables estiment que les nombreux recours judiciaires dont ils ont été victimes les ont empêchés de mener l’expérience correctement.

Source : ACIP, bulletin 1843, le 07/12/2020

Le syndicat European Milk borad fait savoir que les prix du lait bio sont trop peu rémunérateurs pour inciter les producteurs à persévérer dans cette filière. Plus particulièrement, les chiffres allemands mettraient en évidence un manque à gagner de 17,46 ct/kg (soit, moins d’un litre) pour couvrir tous les frais. Les coûts de production seraient de 64,62 centimes le kilogramme.

Source : webagri.fr, le 19/11/2020

******************