Lutter contre « le mal de ventre » !

LE MAL DE VENTRE

  • Qui n’a pas eu « mal au ventre » dans sa vie ?
  • Les personnes sensibles au gluten savent de quoi on parle, ici.
  • Ceux qui ont des réactions aux fruits à coques également… Au lactose… Au…
  • Mais cherchons ceux qui ont « mal au vente » :
  • Evidemment, si la fièvre est de la partie, il est obligatoire de rencontrer au plus vite un médecin.

*****

L’indigestion

  • L’indigestion est un mal de ventre assez douloureux et désagréable dans ses symptômes. Vaut-elle une consultation médicale ?
  • La plupart du temps, non. Elle passera après quelques heures ou parfois jours.
  • On la reconnait parce que l’on sait ce que l’on a fait : trop manger ! Ou mal manger !
  • Si à gauche sous vos côtes, vous ressentez une ou des douleurs persistantes, c’est que votre estomac réclame la tranquilité.
  • Si en plus, vous avez des brûlures d’estomac, des ballonnements et parfois des nausées accompagnées ou non de vomissements, vous êtes très mal à l’aise mais ce n’est pas grave.
  • Le pharmacien peut certainement vous aidez à surmonter ce moment désagréable.

*****

Autre grand sujet du « mal de ventre » LA GASTROENTERITE

  • Vous avez des nausées, vous vomissez et la diarrhée vous tient ? Malheureusement, avec ce tiercé de symptômes, ils y a de fortes chances (si l’on peut l’écrire) que la gastro soit là.
  • Vous pouvez vous rendre chez votre pharmacien mais si la fièvre est un supplément, ne perdez pas de temps pour vous rendre chez votre médecin.

*****

La constipation

  • Pas si facile, non plus cet état car il est parfois assez dangereux. En réalité, il faut trouver des solutions pour ne rester longtemps dans cette situation et le médecin sera un bon allié.
  • Dans un premier temps, il est recommandé de faire un effort alimentaire, de demander à votre pharmacien s’il peut vous aider.
  • Mais il est important de respecter des délais et de ne pas négliger cet épisode.
  • Un traitement médicamenteux, une maternité, un accident de santé, un chagement prononcé dans l’alimentation, une sédentarité et bien d’autres peuvent provoquer cette constipation.
  • Quelques soient les maux, une consultation est nécessaire. Le pharmacien est un premier relais, le médecin lui aussi.

Sylvie Michèle BRIERE, fondatrice et Actu’Santé N°88