Ségur de la Santé 2020 et « mercenariat »

médecine, lobby, soin, argent, contrat, loi, sanctions

SEGUR DE LA SANTE - LES CONCLUSIONS (extrait)

Ministère des Solidarités et de la Santé

Dossier de presse - juillet 2020

METTRE FIN AU MERCENARIAT DE L’INTERIM MADICAL

Constat : « Je suis directeur d’un hôpital de taille moyenne, attractif, mais en grande difficulté pour recruter des anesthésistes. J’ai 3 postes non pourvus. Sans anestjésiste, pas de bloc. Alors je recrute par une agence d’Intérim des médecins qui viennent dépanner sur quelques gardes. Mais je constate une inflation des prétentions des médecins, qui atteignent parfois 2500 euros nets pour 24 heures de garde. La loi a beau interdire que je paye autant pour un médecin, je n’ai pas d’autre choix, sauf à fermer mon bloc. Ce n’est pas sur qu’il faut mettre la pression, on est obligé de payer. C’est sur eux qu’il faut agir ».

  • Faire bloquer par les comptables publics les rémunérations des contrats d’intérim médical dépassant le plafond réglementaire ou ne respectant pas les conditions fixées par la réglementation.
  • Permettre aux agences régionales de santé (ARS) de dénoncer devant le tribunal administratif les contrats irréguliers.

Prochaines étapes :

  • Mesure législative en projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021.

Ca n’a pas l’air comme ça mais il y a une atmosphère de chantage qui ressort de ce constat. En effet, 2500 € nets ou rien, c’est bien pensé. Pour qui ? Pour le médecin mais pas pour LES malades, le système de remboursement et les structures hospitalières… Trois médecins, engagés qu’ils z’ont dit, pour la bonne cause, celle du don de soi, celle qui guérit.

Ce qui m’intrigue, ce sont les médecins désintéressés qui eux triment et paient de leur propre santé !

Ce qui m’intrigue en dehors de l’escroquerie de confiance envers la collectivité, c’est celle devant un organisme d’Etat (L’hôpital Public).

Mais franchement, ce qui m’interpelle totalement, c’est la qualité du service rendu. Est-il à la hauteur ?

Puis je chemine en pensant à tous ceux qui protestent parce que leurs salaires sont bas et qui en souffrent tout en continuant à exercer leurs métiers de soignants.

Avec évidence, la justice doit se mettre sur le sujet. Avec évidence, les médecins à « 2500€ nets ou rien » savent qu’ils peuvent parfaitement prévoir leurs retraites.

Et si au passage, je me prononçais sur les soignants non médecins qui se prennent pour des chefs de service ou de grands professeurs… Au bras ultra long… Sur les revendications toujours + alros que beaucoup de travailleurs bossent gratuitement…

Et si l’on évoquait les métiers rares : comptables (les vrais pas les bacheliers), les chaudronniers, les soudeurs, les bouchers… J’en oublie !

Et oui ! Il y a des étrangers qui ponctionnent la CAF, il y a des rsistes parresseux chroniques et il y a aussi les autres, les petits malins qui se servent d’une paille alors qu’ils ont une poutre dans l’œil !

Bien à vous les goutteux (goutte) du luxe que la planète n’a pas. Et venez pas m’embêter sans quoi je donne encore quelques petites précisions.

Sylvie Michèle BRIERE