Contradiction mais aussi

Moi, je ne me contredis jamais ! Vérifions ensemble :

 

CONTRADICTION :

 

L’esprit de contradiction est la première application commune de ce mot.
Pour certains, il est une gageure ou une vertu et même un culte. Pour d’autres, la contradiction engendre une fuite ou une absolution de tout par des motivations presque unique à chaque individu.

Il y a les stoïques ou les érudits et les curieux qui se servent de la contradiction pour obtenir des informations supplémentaires. En général, ils utilisent la question comme tremplin à leurs investigations.

Et enfin, les roublards ou les méchants, qui, pour obtenir une information interdite, vont dire non, dire oui et peut-être lorsque l’interlocuteur dira oui, dira non et jamais.

Mais au fond la plupart du temps, la contradiction, surtout systématique, ennuie le monde et donne des impressions d’inutile, de fatigue, d’énervement et de mélange des idées. Dans ce cas, elle se rapproche du harcèlement.

 

Sylvie BRIERE