Ordre mais aussi

-* ORDRE

  • Ici, le mot se prolonge dans l’obéissance.
  •  
  • Recevoir un ordre est au final beaucoup plus facile qu’il n’y paraît, la suite logique étant son obéissance et à l’inverse, sa désobéissance.

Il n’est pas toujours aisé d’obtempérer, surtout lorsqu’il faut faire preuve d’un haut professionnalisme ou d’un dépassement personnel.

Lorsqu’il s’agit de désobéir, cela peut être chargé de conséquences décisives mais ordonner, c’est aussi encourir la responsabilité et cela n’est pas dû à tous.

  • Sylvie BRIERE, fondatrice

Tous droits réservés article L.111-1 et L.123-1